The IT Crownd: www.geek.co.uk

Publié le par glauktier

Décidément, j'accroche énormément à l'humour anglais. Plus je visionne et plus ils me surprennent dans leur audace.

it crowd2


The IT Crownd narre les journées de l'équipe informatique d'une grande entreprise Londonienne (dont la nature reste obscure). Jen, ignarde en ordinateur, embauché au premier épisode par le patron fou de Reynholm Industries se retrouve au commande de deux geeks, Roy et Moss.

Plus on s'y connait en ordinateurs et plus on se rend compte que les problèmes qui en viennent sont souvent bénin. C'est le soucis qu'on ces deux employés qui ne prennent plus la peine de répondre au téléphone vu que dans 90% des problèmes auquels ils ont affaire, l'unité central du PC n'est pas branché et donc panne il n'y a guère.

Débuté en février 2006 sur Channel 4, The IT Crownd ne reste pas dans la passivité d'un Big Bang Théorie fade et sans originalité. IT bénéficie de l'humour anglais pour surprendre et aller beaucoup plus loin que la plupart des série dites "droles". En effet, tous les épisodes de cette série nous emmène dans des aventures rocambolesque, amenant surprises sur folies, d'absurdités en surréalisme. Et j'aime beaucoup cet humour. cet humour qui, lorsqu'on désigne le département des toilettes de l'entreprise, montre une bande de trois clampins handicapés mentaux dont le seul mot est "toilleeeetttee !", qui lorsqu'on parle d'une femme horrible elle se voit matérialisé en énorme monstruosité dont les cries font trembler la ville. The IT Crownd ne s'arrête pas ou The Big Bang Théorie (son frère plagié) s'effondre littéralement. The IT crownd démarre sur la vie rébarbative de l'entreprise pour partir en plein délire inattendue, là ou TBBT reste confortablement mais terriblement banalement assis dans son salon à manger des plats à emporter indien ou chinois.

Sans faire de révélations, il y a des blagues sur l'informatique ENORMES. On sent que Graham Linehan (le créateur) s'est vraiment laché tout en connaissant son domaine. Ici, on maitrise le secteur et le forme à notre sauce pour faire rire. ce n'est pas simplement des petites référence drolichonnes du Big Bang.

Le patron de Reynholm Industries est fou, imprévisible et est l'un de mes personnage préféré, complètement mégalo. Moss est l'essence primaire du Sheldon de TBBT. Mais là ou la copie ne dépasse pas l'originale, c'est que les dialogues de Moss sont géniaux, sans être improbable. Dans l'absurdité anglaise, la logique reste bien pensé. Roy, plus soft et plus "social" reste un éternel solitaire tant il n'arrive pas a séduire. Jen, qui a du mal à trouver ses marques dans la première saison, reste tout de même prévisible dans son personnage, qui se rapproche d'une femme classique réelle. Pourtant elle participe bien à l'ambiance de la série.

 On regrettera pourtant que, même si certains fils de l'histoire se continuent, qu'il n'y ai pas de véritable lien entre les épisodes, Notamment avec le cliffhanger du dernier épisode de la saison 1. Là ou l'IT est parti à mille lieux pour nous faire rire, on retombe en saison 2 toujours dans le même bureau des sous-sols de l'agence. Un peu dommage.

De plus, encore une fois, les anglais nous donne un générique de grande qualité, reprennant parfaitement la série sous tout ses angles et avec les saisons des décors qui s'étoffent mais peut-être un peu trop.

Courrez vous procurez cette série, c'est une perle !



Le prochain billet parlera de Little Britain ! 

Publié dans Séries à voir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article