High School of the Dead: Sexy Zombie

Publié le par Glauktier

Puisqu'on était récemment dans le cycle des Resident Evil et des zombies plus généralement, j'en profite pour vous parler de la première saison d'High School of the Dead adapté du manga du même nom. Ben je peux vous dire que ça remue bien la dedans !

 

high-school-of-the-dead

L'équipe des héros, le garçon leader, un otak' de flingues et 4 filles dont les proportions généreuses sont bien rares au Japon.

 

Un jour de 2010 toutes les capitales se retrouve attaquer par des gens victime d'une grave infection se propageant par morsure. Très vite les sociétés comme nous les connaissons tombent les unes après les autres. Pour Komuro et quelqu'un de ses camarades, tout cela débute au lycée en plein cours, pris d'assauts par des zombies. Qui arrivera à survivre ?

 

Le pitch reste classique. C'est une attaque massive de zombie qui pulvérise la société et ses règles (si chère à nos amis japonais). Plus rien n'a plus d'importance que la survie. Les comportements s'adaptent ou c'est la mort assuré. L'originalité de cette série est qu'elle est manié à la sauce manga et apporte un coté rafraîchissant à ces scénario zombie qui se ressemblent tous. De caractère Shonen (dynamique ciblant le jeune ados) penchant vers le Ecci ("H" de hentaï, disons à caractère légèrement érotique) et très Fan Service (image de culotte ou de pose aguichante tous les 3 plans), il y en a pour les yeux.

 

En effet, HOTD se focalise sur des éléments bien particuliers du genre humain. En plus de posséder une animation d'excellente facture (et je persiste sur ce point), les plans sont audacieux et montrent des corps (déchiquetés), des formes très généreuses (sanguinolentes) et des mouvement plus que suggestifs (violents). S'en est jouissif de voir ces étudiants se débattre ainsi contre une mort féminine si dénudé. Tout est présent pour vous rappeler la mort, la peine et la douleur à chaque instant.

 

high-school-of-the-dead-2

Regardez-moi cette horde de zombie affamé de nos cerveaux !

 

Bien sur, tout cela reste à la porté de chacun d'entre nous. Cet animé divertissant ne fait de mal à personne et même si les images montrent des zombies dans des poses intimidantes voir osées, ce n'est pas très effrayant. Il ne faut pas se prendre la tête et profiter du spectacle horrifique qui se déroule devant nous. De plus, le scénario reste très dynamique et la fuite du lycée est très sympa. On en s'attarde pas trop sur les membres (arrachés) ni sur les parties (tailladés) des zombies pour avancer plus loin dans une analyse virtuelle que serai la fin du monde dans cette situation.

Très vite nos héros seront livrés à eux-même et devront trouver les ressources au plus profond de leur capacités pour continuer à se donner en spectacle. Les Téléphones ne répondent plus, la police est dépassé, le gouvernement est presque éradiqué, il n'y a plus rien sur quoi se reposer. Il va falloir se bouger les (grosses) miches !

Par ailleurs (et cela ne joue pas sur la qualité de cet animé), cette série reflète un travers de la société japonaise, à savoir le machisme. L'Homme, dans les animés, a toujours raison. Et même si des filles plus intelligentes que lui suggeront une solution viable ou un avis pertinent, si l'Homme crie plus fort que les autres voir les domine par une démonstration de force, c'est lui qui aura le dernier mot. À plusieurs reprise j'ai noté ce comportement cliché un peu désolant. Bon, le Japon est un pays macho, c'est pas une nouveauté. Il est même presque naturel que ce genre de scènes apparaissent dans les mangas/animés, seulement ça n'arrange pas non plus les moeurs en retour.

 

High School of the Dead, et ses 12 épisodes de la première saison, se regarde très facilement. Il ne sera pas un animé à voir absolument mais remplira son rôle de divertissement, a priori sur ses cibles masculine (et vous allez en entendre parlé au prochain Japan Expo…). Même si au bout d'un moment les poses suggestives agacent un peu, on rigole assez bien des différentes blagues et situations cauchemardesques que les héros traverserons. Une seconde saison devrait voir le jour prochainement au japon.

Publié dans Pour les curieux

Commenter cet article

Anais 20/10/2010 14:12


Ok, j'ai réussi à mettre 3 fois le mot "délire" dans 3 lignes :D la prochaine fois je cherche des synonymes, promis.


Anais 20/10/2010 14:09


Complètement délirant, scènes qui partent en délire avec des boobs qui évitent les balles façon matrix. J'aime le fan-service quand il s'assume dans un délire de surenchère. Dommage que cette série
soit fansubée par des charlots -_-