Twilight 3 : Retour aux Toilettes

Publié le par Glauktier

Parce que vous pensiez que vous alliez y couper ?! Non mesdames et messieurs, je suis un homme qui finit ce qu'il a entamé (enfin presque toujours), donc je continue sur ma lancée des Tuilites et voici ce que j'ai pensé du 3, nommé Éclipse en VO et renommé Hésitation en français et franchement tant mieux parce que même si on comprend l'image, parler d'éclipse c'est tout pourri (dés le début !).

 

 

twilight-3

Regardez la tête de l'héroïne, on dirait qu'elle va nous vomir dessus !


Depuis le premier film, Bella se fait poursuivre par une vampire rancunière appelé Victoria (les Cullens -la famille mime vampire- ont tué son mec, tu parles d'une raison ! tss). Voila que celle-ci monte une armée de Nouveaux-nées (vampire bébé si vous le voulez, d'ailleurs l'armée n'est composé que d'ados, allez savoir pourquoi) afin de l'envoyer dans la gueule des Cullens et ainsi pouvoir déchiqueter la jeune héroïne toujours transis et si insupportable (en fait, j'aimerais bien qu'elle parvienne à son but).

 

Rappelez-vous, (ou essayez de le faire, je sais c'est dur). Bella a deux prétendant à ses pieds : le Mime-vampire (qu'on découvre super vieux-jeu alors qu'il a plus de 300 ans !!) et l'indien loup-garou, torse-nu et baggy, qui bouillone d'hormones et de testostérone. Alors qu'elle avait déjà fait son choix dans le second film, on en remet une couche. Sois disant elle aime les deux et faut qu'elle re-choississe. Bien évidemment, on sait déjà qu'elle va choisir son mime favoris puisque depuis le début ils sont fait l'un pour l'autre et honnêtement dès les premières minutes du film on en a déjà rien à battre. Alors voila l'image du film: l'éclipse, qui donne déjà la réponse au choix cruciale que toute les minettes se posent sur http://www.twilight-l'amour-vrai.fr.st/forum/edward-ou-jackob-?-the-question-of-my-life-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!-!, c'est à dire la lune (froide, pâle et vampire) qui éclipse le soleil (chaud, jaune, indien et loup-garou). Aucun mystère donc, juste de la niaiserie.

 

Autre truc qui m'a choqué c'est, encore une fois, les incohérences de cette univers vampire revisité. Ces Nouveaux-Nées qui composent l'armé méchante sont sois disant plus fort que les vampire plus vieux. Ils sont aussi incontrôlable vu le changement récent de leur état. Y'a pas plus stupide que ça… Les mecs viennent de naître et ils sont plus fort que les vieux ?! L'excuse c'est qu'ils ont encore du sang d'humain en eux mais c'est juste stupide (vu que quand ils les transforment, ils leur aspirent tout le sang) et propre à donner de la cohérence afin de mettre du suspens dans une guerre qui ne fera finalement aucun blessé chez les gentils.

Ensuite, les Cullens s'entrainent en attendant l'armée des Nouveaux-Nées. Qui les entraine ? La plus récente recrue de cette famille, un jeune qui en a déjà affronté beaucoup et surtout formé beaucoup quand il avait été transformé il y a 200 ans. Mais… attendez… je me souviens, dans Tuilite 12, ce mime-vampire là justement, ils disaient qu'il était super récent, voir tout jeune et qu'il avait encore du mal à se contrôler à la vue du sang… Waoh ! on dirait bien que l'histoire vient de capoter.

Ah, n'attendez rien de la scène de baston, si mise en avant dans le trailer, il n'en est rien. 3 séquences, aucune tension et zéro difficulté. On se demande bien en quoi ils étaient moins fort qu'eux ou même pourquoi ça les angoissait tant, cette petite rencontre d'athlétisme d'été. On est bien loin des scènes du Seigneur des Anneaux: Le Retour du Roi dans la plaine devant Minas Thirit.

Sinon rien de fou à se mettre sous la dent. Ce troisième film suit bien la lignée des deux autres en étant bien insipide et niaiseux. Rien qu'à voir l'affiche d'ailleurs et la tronche de l'héroïne qu'on a déjà envie de claquer pour la réveiller. Non mais sérieux, c'est un jeu d'acteur ça, d'avoir toujours les yeux à moitié fermés, histoire de faire style ados transis ? Et pourquoi les mimes-vampires et les loups-garous de la région se soucient que d'elle alors qu'elle n'est rien, RIEN ! Elle n'a ni pouvoir ni intelligence ni aucune faculté intéressante digne d'être protégé comme elle l'est. À la place de ça, y'a plein de jeunes qui se font attaquer dans la ville d'à coté et personne ne bouge.

 

Tout commence… par un choix

Étudions un peu cette phrase tiré de l'affiche, justement. Nous en somme au troisième film, l'aboutissement d'une trilogie ou au moins extrêmement proche de la conclusion (vu que ça à l'air d'être une quadrilogie, Sigh). En tout état de cause, on peut donc être sûr qu'il ne s'agit pas du début donc le verbe "commencer" et l'ensemble Tout commence fait un contresens total.

Ensuite, le par un choix, choix qui, comme je le répète, nous était déjà proposé dans le second film. C'est une redondance typique des films qui n'ont rien à dire. En plus, en amour, on a pas le choix. On aime amoureusement ou on aime pas. On sympathise, on affectionne, mais on aime pas deux personnes de façon égale. c'est bon pour les contes d'ados juste bon à faire rêver les ménagères. Donc ce fameux choix, en plus d'être redondant est existentiellement impossible.

Maintenant, notez ce bref "…", ces petits points de suspension. On dirait que l'auteur n'était pas vraiment sûr de sa phrase, ou alors que les types du marketing savaient pas trop quoi mettre. Ça n'a aucun sens de mettre des points de suspension au milieu d'une phrase commerciale, ça donne juste pas envie de la finir. Peut-être voulaient-ils coller à la VF québécquoise qui, à cause d'une mauvaise traduction et adaptation lip-sync provoquaient des pauses improbables dans le doublage, mais j'en doute. Je pense à la théorie du trou de mémoire de l'auteur (et aussi de son manque d'imagination pour les dialogues de ses personnages, qui parlent souvent pour ne rien dire sinon des banalités). Genre elle écrit sa phrase et puis… cherche, cherche, cherche profondément dans sa source épuisable de créativité (qui arrive à sec, faut bien le dire), laisse passer une bonne demi-heure avant de finalement finir sa phrase sûr un truc qu'elle avait déjà écrit et donner le manuscrit à son éditeur qui attendait dans le boudoir en discutant avec ses parents. Ses devoirs finis, elle va pouvoir aller jouer dans le jardin avant le dîner mais ne pas oublier de relire sa leçon de Science Nat avant de dormir parce qu'elle a contrôle demain.

Tout commence… par un choix est intégralement faux et le film se vend là-dessus. Allez-vous regarder un truc faux, entre-coupé d'une pause digne d'une diction d'ado ?

 

Non vraiment, ce Tuilite 3 c'est de la daube. Si vous aimez vraiment les vampires, faut regarder True Blood.

Publié dans Grosses daubes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yeo Wren 04/09/2010 03:28


Toujours pas vu, ni lu. Cependant ton billet m'a fait repenser à celui d'Agnès Giard : http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2010/01/twilight-vampires-allégés-décaféinés-émasculés.html


Glauktier 04/09/2010 12:14



Toi qui te plaignais que mes post de blog étaient trop longs  ! :p


Blagues à part, c'est trés intéressant ce qui est dit (moins sur la BD finalement).