LOST s1: Les retrouvailles !

Publié le par Glauktier

Voila, j'ai fini de re regarder la saison 1! Oui celle que j'avais déjà vu lors de sa sortie en DVD en France à nowel 2004. Pour bien comprendre une histoire, faut pas sous estimer les bases et ma mémoire est loin d'être infaillible alors j'ai tout recommencer depuis le début.

lost s1

 

47 survivants d'un crash d'avion se retrouvent à subsister par leurs propres moyens sur une grande île déserte situé probablement dans le pacifique. En attendant les secours, ils découvrent que l'île abrite un secret, en plus d'une mystérieuse et géante créature plutôt agressive. S'en sortiront-ils vivant ? Qui sont les Autres, visiblement hostiles ? 

 

La première fois que j'ai vu LOST, c'était l'été 2004 sur TF1, en plein milieu de la série. Au lieu de me spoiler, j'ai rien compris et étant tombé sur un épisode plutôt creux, je n'ai pas eu un avis très favorable (la VF n'aidant pas). 6 mois plus tard, nous regardions la série en DVD… Non, nous la dévorions.

 

Maintenant encore, j'apprécie toujours autant le début de cette série. Même si je me rappellerais des choses au fur et à mesure, j'ai pris un pied fou à visionner les aventures de Jack, Hurley, Locke, Michaël, Sun et Cie, survivant le mieux qu'ils peuvent dans la jungle tropical, ponctué de visions rafraichissantes de ce paysage iddillique (c'est mieux que voir de la ville, des hôpitaux ou des scènes de meurtre, je trouve).

L'histoire évolue entre survie organisé, secret, surnaturel, passés des personnages et aventures, le tout très bien équilibré, nous délivrant petit à petit les révélations sur le mystère de cette île. Cliffanghers à gogo, spectateur scotché au siège, y'à pas à dire, ça fonctionne. La sauce prend tout de suite.

 

JJ Abrams, le créateur de cette série, n'est pas un manche, ayant tenu en haleine une bonne partie d'entre nous avec Alias, qui détenait, elle aussi, des éléments détonant dans les 2 première saisons. Mélant SF et réalité, il a trouvé la technique pour séduire le public. Je ne saurais dire s'il a résolu son principal problème: retomber sur ses pattes à la fin de la série. Ce n'était pas le cas pour Alias, surenchérissant les énigmes en les transformant en grand n'importe quoi, même plus attirant. Faut pas aller trop loin, juste arriver à maintenir le parfait équilibre qui accroche. La saison 1 de LOST y arrive parfaitement mais les début ne sont pas les plus difficiles.

 

Un des points fort de la série ce sont les personnages. Tous atypiques, possédant un lourd passé (sinon ça serai pas intéressant, vous me direz) alimentant où non l'intrigue principale. Jamais il ne leur arrive ce qui serait attendu et c'est agréable de fraicheur. Certains sujets sont rationalisés et digérés par les américains, comme Saïd et son ancienne appartenance à la Garde Républicaine d'Irak. Espérons que tout cela ne soit pas gachés dans les saisons à venir (pas de spoil en commentaires, SVP).

 

Par contre, là ou je pousserai un coup de gueule c'est contre cette sale pimbèche de Kate, arrogante, égoiste, égocentrique, irresponsable, prise de tête et absolument inutile qui ne fait que se qui lui plait au lieu de prendre ses responsabilités. Un personnage s'approchant de l'auto-justice (j'agis parce que j'ai une bonne raison) qui est si répandu dans les série US désormais.

Sinon, mis à part que la plupart des protagonistes réagissent comme des gamins dans une cours d'école quand ils ont des problèmes de coeur/conscience, ça va.

"-Espèce de salaud, tu m'as piqué ma bouteille d'eau !

- Quoi ?! comment oses-tu dire ça de moi ?!

*Part en courant, véxé, en reniflant* "

 

 

LOST saison 1 c'est de la bonne (mis à part le générique franchement laid, très ressemblant à celui d'Alias, ainsi que la musique à base de violons aigues faites pour nous faire flipper). J'espère que ça tiendra la route jusqu'à la fin.

À bientôt pour la saison 2 (et NO SPOIL) !

Publié dans Séries à voir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article