Qui veut épouser mon fils ? : Relative réali-TV

Publié le par Glauktier

Jeux/TV réalité qui fait sensation ce dernier mois, bien entendu uniquement pour son mauvais goût. Toute la France est au courant et même TF1 : cette émission est diffusé dans le but de flatté l’égo du peuple. On tombe tous dedans… enfin pas tous, quand la TV diffuse du malsain pour plaire…


qui-veut-1 

 

L’émission présente 5 couples peu ordinaires, une mère et son enfant. La situation familiale veut que l’enfant vit toujours chez ses parents, qu’il ne s’occupe de presque rien, qu’il est couvé et qu’il est adulte (l’age des participants va d’environ 26 à 39 ans). Tandis que la mère protectrice s’inclut beaucoup (trop) dans la vie intime de son fils, ensemble ils vont rencontrer 10 prétendantes dans l’optique de trouver une Femme pour l’un et une belle fille idéale pour d’autre.

 

 

Tout débute avec les 5 « fils ». Il y a le naïf-gentil (dont le mal-être n’aura d’égal que sa nervosité), le beau-gosse (peu flatté par le faible nombre de connexions synaptiques), un autre qui se déclare, au fur et à mesure des épisodes, être le pire ennemi des femmes et des féministes, un homosexuel presque pas cliché et pour finir un méta-macho (de 39 ans !) dont le vocabulaire et la grammaire n’ont pas décroché du berceau.

Mais ce n’est rien sans la relation qu’ils entretiennent avec leur mère. Compréhensive, manipulatrice (voir lave-cerveau), candide, ingénue ou simplement véritable dictateur, ces femmes savent comment diriger leur fils, consciemment ou instinctivement.

La voilà l’idée malsaine. Montrer des « cas sociaux » parmis des exemples moins choquant pour faire jouir les plus vicieux d’entre nous. « Moquez-vous ! » crie TF1 en servant ces têtes sur un plateau (initiative déjà bien entamée par Confessions Intimes, sur la même chaîne, me direz-vous, voir Koh-Lanta par certains aspects socials). 

L’initiative tient d’un pack du concept tout fait et pré-maché acheté par TF1, tout comme Loft Story et autre Qui veut gagner des Millions. L’apparition de l’homosexualité dans une telle émission en seconde partie de soirée sur la chaîne n°1 hertzienne de l’hexagone, bien que louable, n’est certainement pas une initiative française. Beaucoup d’émissions (Next, par exemple) de drague/d’amour/de sexe américaines laissent une belle places à l’Homosexualité. On ne se plaint pas, mais on est pas stupide.

Cela dit, ça permet à la population de voir un peu plus un quotidien homosexuel qui les montre sous un jour flatteur. Sympathique, amoureux, sensible, pas plus con ou plus intelligent qu’un autre. Votre voisin est peut-être homosexuel, donc il ne mange pas des enfants, vous voyez ? (Je ne m'étalerais pas plus sur les personnes à l'écran car ce n'est pas tellement mon propos)

 

Mais pourquoi je vous parle d’une émission de TV sur un blog qui parle avant tout de ciné-série-manga ? Tout simplement, mon cher lecteur (je suis derrière toi et je te souffle dans le coup), que cette émission est scénarisée, à peu prêt de bout en bout.

 

Déjà Qui veut épouser mon fils ? dure 1h30, ce qui, pour des rushs concernant 5 duo + 10 prétendantes, fait très peu. Il faut donc condenser un maximum et faire des choix dans les évènements/prétendantes à montrer. Jusque-là ça paraît aussi normal que de cutter dans l’interview d’un geek pour lui faire dire qu’il n’aime que mettre son zizi dans le port USB de son PC afin de ne stigmatiser comme cas-social (le pain béni de TF1). Il y aura donc des prétendantes-fantômes dont on ne connaîtra même pas le nom et à peine l’apparence.

Mais ça ne suffit pas pour faire du croustillant anti-zapping. Il faut de l'action et du fil rouge et pour cela les prétendantes, par exemple, possèdent toutes un coach personnel qui va les suivre durant l’Aventure. Cette coach sera une vraie scénariste sur pattes puisqu’elle garantira le profil psychologique (et donc comportementale) des filles sous contrat (il ne fallait pas en douter non plus. Vous-même ne vous ridiculiseriez pas gratuitement à la TV, si ?). Il y a donc forcement des équipes AVANT le tournage qui préparent certains déroulements et prévoient des « clash » si demandés de la part des téléspectateurs, puis une équipe APRÈS le tournage qui fait le montage en fonction de ce qu’ils ont réussi à produire.

Quand bien même vous ne me croiriez pas qu’il faudra vous rendre à l’évidence. Toutes les discussions sont montées, remontées et sur-montées afin de permettre (comme notre geek du dessus et son zizi électrique) à la post-prod de faire suivre le fil rouge de leur histoire malgré les véritables évènements qui se sont produits. Voyez par vous-même cette discussion en apparence normale mais finalement artificielle. Pour cela il faudra suivre le jeu du Saurez-vous reconnaître l'ordre des plats du repas ?

 

 

Entrée, plat, entrée, dessert, plat, dessert, entré… plans serrés, large… tout pour perdre le spectateur !

 

 

Donc à partir de là, aucun doute possible, nous regardons une histoire basée sur des faits réels mais qui n'a plus aucune crédibilité. Seuls des plans-séquences pures pourraient assainir l'émission.

Et comme toute-bonne série, il y a des tentations, des clashs et… des twist scénaristiques. C’est (ou ça va) être le cas des deux derniers épisodes ou nous verrons alors des retournements de situation incroyable et complètement impossible sans l’aide financière et machiavélique de TF1. Enfin ça nous distrait (pour mieux vendre Coca, nous le savons déjà, sauf quand on le regarde en streaming).

 

 qui-veut-2

Je finirais juste sur cette photo, prise en début de trailer de l’émission, qui montre clairement un duo fils-mère au physique (très) ingrat. « Mais y’aura-t-il une femme pour cette homme ?! » nous nous sommes tous demandé. Et bien non. Tout simplement parce que ce duo a été retiré ou simplement n’a pas été tourné dans l’émission et a juste pour but d’aguicher notre 6e sens malsain. Un vrai et pure trailer, une véritable technique de cinéma (car il arrive souvent de voir des plans qui ne sont pas dans le film finalement) !

 

Clairement, maintenant, les média se pompent leur techniques les uns les autres.

 

Alors non je ne cautionnerai pas cette émission. Maintenant regarder Qui veut épouser mon fils ? c’est comme regarder un nanar, ça nous apprend rien, on s’endort pas plus intelligent que les protagonistes mais on rigole (beaucoup) de l’absurdité des scènes et des propos. Ça prouve qu’on est des êtres humains, sensibles à la méchanceté.

Publié dans Grosses daubes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article