One Piece : Tu veux faire partie de mes aventures ?

Publié le par Glauktier

On pouvait pas y couper et d'un autre coté, je clos la semaine One Piece. Voila, Je vais vous parler d'un des mangas les plus fantastique, là où être un pirate c'est vivre de grandes aventures passionnantes. One Piece, dessiné et scénarisé par Eichiro Oda et édité par Shuesha au japon et par Glénat. Je l'ai déjà dit mais il est prépublié dans le Weekly Shonen Jump depuis 1997 et vit un gigantesque succès au pays du soleil levant.

 

one-piece-1

 

Le seigneurs des pirates, Gold Roger, c'est fait capturer par la Marine et vit maintenant ces derniers instants, en pleine éxécution. Il dévoile cependant qu'il a caché son plus grand trésor, le One Piece, quelque part dans le monde et invite tout ceux qui ont assez de courage à aller le chercher. Plutôt que d'apaiser le monde, la mort de Gold Roger déferla une vague de piraterie sans précédents, tous attirés à l'idée de trouver le One Piece.

Quelque années plus tard, Luffy, 4 ans, vivant dans un petit village dans East Blue, fait la connaissance de Shanks, un pirate fort sympathique arrété dans son port pour reprendre des forces et pour qu'il a il énormément de respect. Voulant à tout prix être pris dans l'équipage de Shanks, Luffy mange par inadvertance le fruit caoutchouc, lui donnant alors les propriétés de cette matière mais aussi une faiblesse sans comparaison : au contact de la mer il perd toute ses forces et coule comme une enclume. Dur pour un pirate !

Trop petit pour prendre la mer et à la suite de différents évènement (dont un bras sacrifié par Shanks pour sauver Luffy), il ne partira pas avec ces pirates mais recevra en gage d'amitié le chapeau de paille de son mentor. 10 ans plus tard et cette fois bien mieux entrainé et habitué à ses pouvoirs extraordinaires d'extension, Luffy va prendre la mer pour devenir le nouveau seigneurs des pirates avec la promesse, quand il reverrai Shanks, de lui rendre son chapeau de paille.

Mais d'abord, il faut réunir un équipage et ta petite barque ne suffira pour traverser les océans !

 

Shonen parmis les shonens, One Piece ne dérogent pas à certaines rêgles classique. Le héros possèdent des pouvoirs puissants mais pas incommensurables. il est faible d'aspect mais endurant et téméraire. Il a aussi un point faible et un caractères naif et glouton mais d'une sincérité incomparable. Son équipage, ses amis, possèderont des forces complémentaires différentes mais ne seront pas plus fort que lui. Il auront aussi des tares (que d'autres combleront) ainsi une histoire et des problèmes personnels que le héros se fera une joie de régler. Les méchants seront de plus en plus fort et auront des adjudants au nombre exacts des amis du héros (heureux hasard !). Il y aura des combats et des affrontements de volontés dont les enjeux feront trembler le monde. One piece c'est exactement ça, mais c'est tellement bon.

Oda est un excellent mangaka. Les différentes aventures qu'il fait vivre à ses personnages sont grandioses, loufoque, magique et terriblement prenante. Dans un monde de pirates, les lieux sont des îles toutes aussi étranges les unes que les autres, avec leurs régles et leur atouts. Un coup une îles de glace, la suivante une île dans les cieux, puis une île de géant, One Piece ne s'arrête jamais de nous étonner et de nous divertir. Les milliers d'idées se bousculent dans les petites cases noires et blanches.

Une des principales qualité de l'histoire de One Piece est qu'elle est dense et passionnante (ok, ça fait deux). Outre le fil rouge assez simple s'accrochent des milliers de détails rendant le monde encore plus complet et cohérent. Des mystères tous aussi fous, des révélations, des découvertes à gogo qui font ressentir que tout est construit et que ceci n'est l'oeuvre que du mangaka. Oda a tout prévu jusqu'à la fin et ça se sent. D'ailleurs, pour l'anecdote, il est dit qu'il a mis dans un coffre-fort la fin de son manga. On est loin d'en avoir fini car, contrairement à  Lost, on sent qu'il y aura un véritable dénouement et une explication à tout. Faut juste qu'il ne meure pas avant ! De plus, d'après quelques rares interview d'Oda (qui est assez timide), One Piece en aurai encore pour 5 ans de parution avant d'atteindre sa fin.

Au Japon, One Piece est le manga le plus populaire publié en ce moment. En France il s'agit de Naruto, même si One Piece est juste derrière. J'en fais l'analyse que Naruto est plus simple d'accès pour un pays dont les lecteurs sont en majorités des enfants et des néophytes. Une fois un peu plus mûr on découvre que One piece est mille fois plus riche et plus intéressant que le monde des ninjas (ça ne retire pas la qualité de Naruto). Au Japon, là ou le manga est une culture, il est évident que les habitudes ne sont pas les mêmes et que la lecture se fait dès le plus jeune âge.

Fort de sa popularité (et probablement de sa richesse vu la quantité incroyable de goodies et figurines qui sortent) Eichiro Oda ne se repose pas. Il suit le rythme intraitable des mangakas du Jump. Alors qu'il doit avoir beaucoup d'assistants à ses cotés dessinant décors, bateaux et détails, le mangaka dessine et encre les personnages. Et des personnages il n'y a que ça à l'image, à croire que ses assistants ne doivent pas avoir beaucoup de travail du coup ! Régulièrement, je suis impressionné qu'il dessine quasiment la totalité des 20 pages du chapitre chaque semaines à lui tout seul, les cases ne laissant que peu de place aux décors, en général.

Il est évident que One Piece est un manga à lire pour tout ceux qui sympathise avec cette culture florissante. Vous ne serez pas dessus. Je rajouterais une petite mention pour le/les traducteur(s) français qui ont fait un excellent travail. Là ou les puristes voudraient du Franponais partout, limite à ne traduire que les sujets, verbes et compléments, il faut reconnaître que l'adaptation est d'une grande qualité. One Piece ne doit pas être un manga facile à traduire puisqu'il s'y trouve une quantité de jeux-de-mots impressionnante demandant références et compréhension. Pourtant chacun d'entre nous trouve une lecture parfaitement compréhensible et immersif reprenant au mieux les gags. Exemple, l'un des membres de l'équipage de Luffy se nomme Pipo. En japonais son petit nom c'est Ussop dont la racine "usso" signifie "mensonge". Évident, celui-ci ne cesse de raconter un nombres incroyable de bobards à dormir debout à qui veut l'entendre. N'est-ce pas bien trouvé plutôt que de garder une appellation sans aucun sens pour nous ?

 

One Piece vous emmènera dans des mondes imaginaires surprenant sans jamais vous décevoir. À tout prix (enfin juste celui de l'édition française) , vous voudrez savoir si Luffy parviendra à devenir le seigneur des pirates. Il s'agit là de mon manga favoris qui me faire rire et frémir… ÇA VA BARDER POUR LA POISCAILLE !!

Publié dans Mangas à lire

Commenter cet article