LOST s4: Le Manitoba ne répond plus

Publié le par Glauktier

Ça y est ! C'est la grève des scénariste 2007-2008 que j'accuse sur cette série ! Mais payez-les ces braves ! Ce sont eux qui bossent pour donner du suspens et ils sont traité comme des moins que rien ! Tenez bon les gars ! C'est pas grave si y'a que 14 épisodes cette année !

 

lost s4

 

La saison 4 débute là ou la saison 3 se finit. Ça y est ils ont réussi ! ils vont être sauvé ! Un bateau ("not penis boat", merci pour la blague, Charlie) arrive ! Quoi quoi quoi ? c'est une menace ?? Pourquoi il répond pas au téléphone ?! Comment ça, il se passe d'étranges phénomènes à son bord ?

 

Avec la saison 4, finit les flashback et bonjour les flashforward. On découvre morceau par morceaux qui sont les fameux Océanic's 6 qui ont survécu au crash et ont retrouvé la terre ferme après 3 mois d'errance et ce qu'ils sont devenus 3 ans plus tard. Mais ce qu'on va découvrir maintenant c'est pourquoi et comment eux seuls ont été secouru (et aussi fulminer devant le destin bien gentil de kate, quasiment acquitté à son procés et qui s'en tire en n'assumant aucune de ses erreurs!).

Parce qu'un sauvetage, dans Lost, ne pouvait pas bien se passer. Faut que ça dégénère en armes, Rambo et explosions. Les Autres ont été mis à sac mais nos Perdus vont devoir affronter de nouveau ennemis et s'allier aux anciens. Moi j'ai trouvé assez long et chiant ces allers-retours et ses faux suspens à jamais nous dire de quoi ces "sauveteurs" en retournaient. Beaucoup plus intéressant, la série commence à montrer du doigt l'île et ses particularités qui lui ont valu un tel intérêt, notamment avec l'épisode The Constant qui à le concept d'un film en lui-même.

La saison 4 introduit de nouveaux personnages qui auront une grande importance par la suite, notamment un scientifique qui porte un grand intérêt aux travaux temporels et un Ghostbuster chinois dont les vannes ne vous laisseront pas indifférents. 

 

Dans l'article parlant de la s3, j'ai oublié de parler de ce cher et tendre Benjamin Lanus (ça pas dû être facile pour lui à l'école), chef des Autres et malin comme un singe. Il bat son plein dans la saison 4 et chacune de ses tirades sont à déguster comme un vipère mélangé à un Redbull-Vodka. L'avantage et le désavantage de JJ Abrams, c'est qu'il sait ce qui marche et qu'il le recycle. Avec Alias (sa précédente série) déjà, le grand méchant Sloane était tellement insaisissable que même les scénaristes n'en savaient rien de ce qu'il pensait vraiment. Un jour méchant, le lendemain ange-gardien, il bernait tout le monde et avançait ses pions l'un après l'autre sur le grand échiquier de la série. Le genre de personnage manipulateur qu'on adore ou qu'on déteste (moi j'aime) et qui à la peau dure. Le nombre de fois où il se fait tabasser, c'est assez impressionnant. Benjamin Lanus, donc, provient du même moule, en brave héritier de la semence de JJ Abrams, et j'admet que je kiffe sa petite bouille ponctué à 2 reprises d'oeil globuleux. Il est perfide et menteur mais il a l'haleine mentolé. Trop bon.

 

On retouche à du Mickael dont l'absence dans la saison 3 fut de vraies vacances. L'ayant plutôt joué cool en saison 2, là il revient avec 90% de culpabilité dans le sang. En plus, une fois qu'il a avoué à Walt ce qu'il avait fait pour lui (ce que tous père aux USA ferai pour son enfant, c'est à dire tuer 2 personnes de sang froid juste parce que son enfant était à un gouter d'anniversaire), bah le petit il a plus voulu revoir son père (tu m'étonnes, ça sera quoi la punition s'il revient à la maison avec un mauvais bulletin ?). Donc Mickael, il a tout perdu: sa dignité et son fils… et il l'a pas volé. 

 

Y'a un truc présent dans toute les saisons mais particulièrement dans celle-ci c'est la mesure des distances. Souvent, des protagonistes doivent se rendre à un endroit de l'île qui est à presque deux jours de marche. Soit, ils n'écoutent que leur courage, prennent l'Anneau et partent. 1 épisodes plus tard, une fois le point B atteint, il faut retourner au point A (le plus souvent, la plage) et là, bim boum, on est de retour en 2-3 heures de marche ! Et ça fait ça à chaque fois. Des fois c'est plus flagrant que d'autres.

Dans le même genre, en saison 1 ils traversent l'île pas mal de fois sans rencontrer de traces de vie. Il faudra trouver une hatch enterré dans le sol pour cela. Dans la saison 4 on se rend compte qu'il y a en fait une bonne dizaine de bâtiments un peu partout (surement trés visible depuis les hauteurs) et qu'ils avaient dû faire de la randonné les yeux fermés pour pas les voir.

 

Autre chose encore c'est l'utilisation des termes. Lorsqu'ils ont découvert la hatch, tout le monde ne la nommait plus que la hacth. Desmond lui-même l'appel la Hatch alors qu'il y vivait depuis 3 ans. Même bataille pour la Cabane qui ressemble à une cabane et qui s'appel Cabane dans toute les bouches sans même se concerter et même sur son propre plan de construction ! Les Autres sont nommé ainsi par nos Perdus parce qu'ils ne sont pas des leurs… et tout le monde les appelles les Autres ! Même les Perdus de la section de la queue de l'avion, même les Autres s'appellent entre eux les Autres ! (jusqu'à ce qu'ils se fassent nommer les Hostiles et rebelotte etc…). Ils vivent sur lîle depuis 200 ans, ils auraient pu se trouver un nom de tribus, les Kutéreu par exemple et enfin revendiquer celà aux gens: "Non je ne suis pas un Autre ! Je suis un Kutéreu !"

 

Sinon, on notera que retourner à la civilisation apporte certains avantages comme un somptueux broching en forme de coeur pour Tikrit.

 

La saison 4 densifie la série mais ne l'approfondie pas vraiment. Au contraire, elle fait l'inverse et pose une méga intrigue en début de saison et va résoudre devant nos yeux pendant 13 épisodes. Elle ouvre un gros chapitre qui sera probablement celui qui va clore la série: l'affrontement de deux personnes: Charles Widmore VS Benjamin Lanus. La seule chose qu'elle nous révèle c'est que la fin -entendez l'extraction et le secours de nos Perdus- n'est pas la fin et que beaucoup de chose vont encore se jouer.

Saison 5, me voila !

Publié dans Pour les curieux

Commenter cet article