Dragon Ball Évolution : Régression

Publié le par Glauktier

Fallait que je vois le massacre par moi-même.

DB-evolution

 

Ce film rejoint l'idée que j'ai du cinema mondiale actuellement : Les japonais ont beaucoup d'idées mais peu de moyens et les USA ont peu d'idée mais beaucoup de moyens.

Je veux pas être un détracteurs des films américains mais des adaptations cinématographique comme celle de DBE vont dans ce sens. Je ne veux pas non plus jouer au puriste du manga, bien que je connaisse celui-ci sur le bout des ongles. J'ai lancé le film en me disant qu'il s'agissait d'une adaptation d'une longue histoire en 1H30 avec toutes les contraintes que ça représente.

Mais même là, ils se plantent…

Tout d'abord, le film reprend le passage de la série des volumes environs 12 à 14 avec l'apparition de Piccolo (père) comme ennemi. Aprés réflexion c'est le meilleur passage possible à adapter et ce n'est pas une mauvaise chose. Le debut de l'aventure aurai été pas assez dynamique ou condensable pour un film d'1h30.

L'adaptation commence avec un Sangoku adolescent dans un futur technologique trés avancé, un peu comme le manga. Mais au lieu de se croire dans DB, on se croit dans TRANSFORMERS avec des voitures brillantes et des veste en cuir noir branchés. L'ado "Goku" va au lycée et s'entraine au combat avec son grand-père. Bon je vais pas m'attardé sur le film intégralement mais plutôt sur les nombreuses incohérences qui sont dispatchés ça et là le qui rendent le film mauvais:

-Maitre Roshi (Tortue Géniale, Kame-Sama) à formé Sangohan, le grand père de Goku au combat. Mais Maitre Roshi a, à l'image, facilement 30 ans de moins que lui.

- Piccolo à été enfermé par le MAFUBA il y a 2000 ans. Il sort, on ne sais pas comment. Ce n'est pas dit, il est libre et c'est tout ! Basta ! Arrêtez de poser des questions logiques enfin !

- Piccolo a avec lui une sacré acolyte. On peu connaitre au moins son nom, sinon son but ?

-Piccolo peut détruire une ville d'un coup de pouce, le film en témoigne. Rien ne lui resiste et il a même presque détruit la terre il y a 2 siècle. On peut savoir pourquoi il prétexte avoir besoin des Dragon Balls pour en devenir le dirigeant ? (dans le manga, son but est autre: il veut la jeunesse éternelle, ce qui est bien plus logique)

- Piccolo a ses antennes de namek rentré sur la surface de son crane. Pourquoi ? Si il faut pas les montrer, autant ne pas les faires apparaitre…

- On peut me dire l'intérét de voir un poster de football dans la chambre de Goku, à part pour nous faire rire ?

- Bulma apparait et recherche sa boule de "prometéum" (on comprend Dragon Ball). Sangoku lui apprend l'existence de 6 autres boules que la sienne. Elle est parvenue chez Goku grâce à son détecteur (de spère de prométéum) sans en avoir repéré d'autres et là d'un coup, son détecteurs les affiche. AAAh la technologie.

- je veux bien croire que ce film se déroule dans le futur mais les être humains ne peuvent pas s'approcher du magma en fusion sans protections adaptés. Personnellement, j'ai du mal à me tenir plus prêt d'un mètre d'un feu de taille honnête à cause de la chaleur, alors sauter par dessus du magma…

- Les héros vont chercher les Dragons Balls et n'ont que 7 jours avant l'ultimatum du film. À la troisème DB récupéré, ils s'aperçoivent qu'il ne leur reste plus que deux jours et que finalement leur plan est un peu serrés. Ils réfléchissent aussi ?

- Il y a un bref passage dans un tournois d'art-martiaux, ce qui est un clin d'oeil à cet événement si important dans le manga. Sauf que là c'est tellement anecdotique qu'il n'aurai vraiment pas du apparaître.

- On aurai aimé que Sangoku se batte contre Piccolo avant de le vaincre quasi immédiatement, ça nous aurai divertis…

 

En fait, mis à part ces nombreux faits, la plus grosse incohérence reste le scénario lui-même. On sens que ce genre de film doit amener le héros, pas encore prêt, devant l'ennemi ultime afin de le vaincre. Mais Le film ne part dans cette voie qu'a demi-mesure, tiraillé entre la quête des Dragons Balls et le Mafuba. Au final, Goku ne s'entraine quasiment pas, ne se bat presque pas et écrase Piccolo sans soucis. Piccolo et Goku n'échangent même pas un coup de poing !

 

Je laisse de coté des extrapolations du mangas qui n'ont peu d'intérets, comme la transformation de Goku en singe géant serviteur de Piccolo, un yamcha inutile, une Chichi qui n'est là que pour faire bander le publique ados et une Bulma stupide comme ses pieds, etc…

 

Et là ou j'ai du mal, c'est qu'Akira Toryama soit un des deux producteurs éxécutif (avec Stephen Chow). J'aurais adoré assister à a production d'un tel film pour voir ce qui a clocher pour que tant de mauvaises idées soient réunis.

Publié dans Grosses daubes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article