Afro Samouraï : My damn katana in your face !

Publié le par Glauktier

"Wesh cousin, y'a du que-bla qui découpe des keums avec un katana, il est trop puissant !" Afro Samourai a d'abord interpelé son public par son character design très original. Le héros est un noir qui se bat au sabre, le titre est limpide. Une série de 5 épisodes a été diffusé en 2007 au Japon, tandis qu'un film a secondé le tout en janvier 2009.

 

afro_samurai_104092.jpg

 

La légende raconte que celui qui possède le bandeau numéro 1 est Dieu sur Terre. Il est le plus fort et ne peut être défier par que le détenteur du bandeau Numéro 2. Or, celui-ci est à la merci des envies de tous les guerriers avides de gloire. Devenir Dieu, ça tente tout le monde. Bref, le Numéro 2 doit donc se frayer un chemin de sang jusqu'au numéro 1 tout en affrontant tout ceux qui veulent lui prendre son bandeau. Bien sûr, notre héros, l'Afro Samouraï, possesseur du bandeau numéro 2, cherche à venger son père, feu numéro 1.

 

La ligne scénaristique est simple comme, j'ai envie de dire, beaucoup d'histoire de samouraï. Soit ça part d'une histoire de vengeance, soit ça parle d'un Damyo qui martyrise sa région et du gentil samouraï qui fera sauter sa tête. Là on est dans le cas numéro 1. En 5 épisodes de 20 minutes, on peut dire que c'est très vite torché.

 

L'originalité de cette série c'est d'abord son héros et son univers. Très inspiré du japon médiéval, tout se déroule dans un continum espace-temps décalé du notre. Les samouraï sont fort mais la robotique, les lasers et les armes à feu sont monnaie courante. Tout est confondu mais sans être futuriste non plus. Une vision à la fois toute folle et fantastique du Japon mais très respectueuse de ses codes classiques et de ses mythes.

La série explore la thématique de la vengeance, déjà souvent abordé dans plusieurs récits, rien de nouveau de ce coté là. Ce n'est pas mauvais mais pas dingue non plus. Oui, le bandeau est un objet qui emmène son porteur sur une route ensanglanté et  fera tomber le monde dans une spirale meurtrière. OK.

 

Sinon, notre héros est un samouraï noir, coiffé en afro avec des rastas. Un style hyper cool et branché. Le personnage est charismatique parce qu'il dénote purement et simplement avec son aspect extérieur. Il est calme et silencieux. Mais c'est parce qu'il est fort ! Il est accompagné d'un ninja aussi noir que lui mais qui n'a pas sa langue dans sa poche. c'est d'ailleurs plutôt lui qui fait la causette dans l'animé et faut avouer qu'il est plutôt sympa.

 

L'animation tient, parlons-en. EXCELLENTE. Bon, en même temps, la série ne fait que 5 épisodes et pas 102, donc le budget permet de faire quelque chose de très concentré. Tout est très fin et les mis-en-scènes sont magistrales. Les divers personnages sont tous fous, cool et vraiment sympa. Les combats sont extrêmement dynamiques et nerveux, le tout avec un style indéniable. Afro Samouraï est clairement d'un niveau supérieur.

Il faut noter aussi que la série est particulièrement violente. Même si l'animation et le style fait que ce n'est pas gore, il y a beaucoup de trucidage (élégants, mais trucidages quand même) et d'hémoglobine. 

 

La bande-son, composé par un membre du Wu-tang (un groupe de rap super célèbre que je n'écoute pas) dénote aussi avec ce qui se fait d'habitude (forcément !). Ça colle parfaitement au héros et à l'ambiance. Le doublage original est en anglais et l'Afro Samourai est joué par Samuel L. Jackson. The charismatique voice ! Par contre, l'animation japonaise qui parle en anglais, j'ai jamais trop aimé. Les voix américaines ne me plaisent pas. En français, le doublage n'est pas mauvais par contre j'ai noté une traduction un peu légère sur certains termes qui baissent un peu la qualité de l'animé du coup.

 

Mais la règle de toujours parler d'une oeuvre après l'avoir intégralement regardé n'a jamais été aussi vraie. Jusqu'à l'épisode 4 j'étais très emballé mais l'épisode 5 m'a déplu. Déplu parce qu'il y avait de quoi faire un excellent final et que l'histoire se finit un peu en queue de poisson, assez malmené (notamment par le méchant) et pas aussi grandiose qu'on l'aurai voulu. Elle aurai pu se haussé aisément à un rang élevé mais retombe lourdement sur ses courtes pattes. Et puis l'ultime méchant qui a un cheveux sur la langue… C'était la bonne idée pour tuer sa série, ça !

 

En bref, cette courte série reste un bijou d'animation et de détente. Regardez-là dans un format confortable (DVD voir blu-ray éventuellement) et profitez. Même si dans l'absolu, je n'en garde pas un souvenir impérissable, l'oeuvre en elle-même vaut largement le coup d'être vu. Il existe un film d'animation dont je vous parlerais la prochaine fois. Bisous !

Publié dans Pour les curieux

Commenter cet article

RaHoW 04/02/2011 12:44


"...parce qu'il y avait de quoi faire un excellent final et que l'histoire se finit un peu en queue de poisson"

C'est ce que je pense de 90% des anime sortient depuis le début du millénaire ^^;;;