16 Blocs, Fantastic Mr Fox, Arrested Developpement & Suggestions ?

Publié le par Glauktier

J'ai regardé plusieurs choses pas trop mal ces temps-ci mais aucunes d'entre elles ne m'ont donné envie d'en faire une critique poussé.

 

16 Blocs

00783596-photo-affiche-16-blocs

 

Alors qu'il finit une nuit blanche, l'inspecteur Jack finit son service en accompagnant un témoin à 16 rues du commisariat, au palais de justice afin que celui-ci témoigne. Cette mission de dernière minute qui aurai du duré 15 minutes à peine se transforme en course poursuite trépidente.

Du Bruce Willis classique mais pas mauvais. Une histoire de flingues et de flics avec un héros épuisé et alcoolique, pas trés loin de son john Maclain désabusé. Le film nous emmène bien pendant 1h30 avec des piques de tension ou la mécanique du cliffangher devient juste un petit trop une habitude. Bon film dans l'ensemble.

 

 

Fantastic Mr Fox

fantastic mr fox1

 

Mr Fox à promis de cesser de voler chez les fermiers en se mettant en danger alors que sa femme lui annonce qu'elle est enceinte. 12 années de renard plus tard, sa vie quotidienne l'ennuie avec un fils qui ne semble pas être son reflet. Il décide alors d'emménager pas loin de 3 fermes abondantes réputés imprenables, là oû il à l'intention de faire un dernier gros coup.

Basé sur le roman de Roal Dahl, L'histoire de Mr Fox ne m'étais pas inconnu. Par contre ce film d'animation "Cheap STyle" (image par image avec une réalisation bien particulière) renouvelle l'histoire avec des dialogues amusant, des personnages approfondis et de multiple nouveautés scénaristiques. Le plus charmant sera la voix de George Clooney qui incarnera un Mr Fox épatant, fourbe et charismatique, tandis qu'on retrouvera aussi Bill Muray dans le rôle de son avocat taupe. Un des films qui prouve que ce n'est pas demain qu'on se passera des bons acteurs, même avec des films en images de synthèses extrêmement bien réalisé. Avec beaucoup d'humour, ce film tient essentiellement sur ses comédiens qui vous feront passer un bon moment.

 

 

 

Arrested Developpement

arrested development

Le jour de Michael Bluth est enfin arrivé, fils cadet coincé entre l'ainé magicien, sa soeur Lindsay qui n'a jamais travaillé et son frêre retardé mentalement trop couvé par sa mère bourgeoise. Tous sauf lui vivent au crochet du père, chef de la famille Bluth et PDG de la richissime Bluth Cie. Mais aujourd'hui, celui-ci va désigner son successeur et, au yeux de Michael, ça ne peut être que lui, honnête et compétent. Sauf que… c'est aussi le jour que choississent les policiers pour venir arrêter le père Bluth, accusé de d'abus de bien sociaux (ce qu'il fait régulièrement pour entretenir les besoins bourgeois de toute sa famille). Tout est en déroute, tout le monde à besoin d'argent et tous se tournent vers Michael afin qu'il arrange les choses. Pas facile d'être à la tête d'une entreprise vérolé et complètement corrompu laissé par son père menteur ainsi qu'au secours d'une famille d'endimanché complétement dépendante.

 

Arrested Developpement est vraiment drôle, ponctué de personnages uniques et de scénario loufoques. Rien n'est surréaliste, peu d'absurde, mais beaucoup d'humour clownesque. Un des points qui démarque cette série est sa réalisation très narré par une voix off qui, en même temps que l'histoire se déroule, nous prend à témoin et approuve ou non ce qui est dit, vidéo à l'appui. Les dialogues sont bien écrit et nous dépeignent des personnages que la richesse passé à complètement déconnecté de la réalité sauf le héros et… les spectateurs. Imaginez un Santa Barbara ou un Dallas ou tous les figures seraient ruinés.

Bonne surprise pour ma part et déçu qu'elle n'ai pas trouvé son publique au USA pour se voir arrêter en 2006 au bout de seulement trois saison. À voir !

 

-------

 

Tout cela pour vous dire que si vous avez quelque chose à me suggérer, de bonne ou de mauvaise qualité (comme les Tuilites, par exemple) je suis preneur afin d'en faire une critique ! Laissez vos commentaires !

Publié dans Films à voir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article